Print this page

Exemple 3

Comment choisir les bénéfices d’une assurance-maladie et déterminer la prime dans une situation pauvre en data et en ressources ? A vrai dire (et, volontairement, exagérant un peu), peu est connu du groupe visé, sauf qu’ils sont pauvres et ont beaucoup de besoins en soins de santé…

Par exemple, au Kenya occidental, une assurance pour les soins de santé a été développée sur demande d'une organisation locale. En coopération étroite avec l’équipe de médecins, le département de marketing, les spécialistes en infrastructure médicale l’assurance a été définie en termes de services médicaux et non-médicaux, d’infrastructure, de systèmes administratifs, ainsi que son prix et l’évaluation et la gestion des risques financiers.

Notez que des intérêts contradictoires existent entre les intéressés, par exemple l'individu, la communauté, l’hôpital, l'assureur, l'administrateur, le gouvernement, le donateur, etc. En effet, l'individu souhaite une bonne santé (c.-à-d. un accès aux soins de santé) pour le prix le plus bas, tandis que les hôpitaux souhaitent au moins récupérer leurs coûts, soit même réaliser un bénéfice…

Bien qu'il y ait beaucoup d'inconnus, en combinant la modélisation actuarielle et mathématique avec les recherches académiques, les données de gouvernements locaux et d’instituts tels que l'OMS, les coûts des différents services de l'assurance maladie peuvent être estimés. Notez que le marge d’erreur est très réduit - quelque chose de chère aux actuaires - car la population ciblée est pauvre, et parfois même ne peut pas se permettre le paquet le plus fondamental d'assurance maladie. Les subventions des gouvernements et/ou des donateurs peuvent alors présenter une solution.

PharmAccess (www.pharmaccess.org) est une organisation non-gouvernementale innovatrice, qui a pour mission d’améliorer l'accès aux soins de santé de base qualitatifs pour les populations en Afrique. Hiddo a été engagé dans la définition de paquets de bénéfices d’assurance maladies, y compris l’estimation des primes, au Kenya, en Tanzanie, au Nigéria et en Mozambique.

ARC – Business Intelligence at work


Page précédente : Exemple 2
Page suivante : Financements et Subventions